« L’aurore », groupe d’accompagnement des familles endeuillées

Le décès d’un enfant des suites d’une maladie grave reste heureusement rare de nos jours. Cependant, certaines familles y sont confrontées. Après le choc du décès d’un enfant, les parents sont envahis par de nombreuses émotions mais aussi par le besoin de parler de l’enfant disparu.

Dans la société actuelle, la mort reste très souvent un sujet tabou. A qui en parler, quand ?

Partager ce besoin de parler de l’enfant décédé peut se faire à « L’aurore », quelle que soit la cause du décès.

Le groupe de partage offre aux parents un espace d’expression de leur vécu, de leurs émotions, de leurs blessures et de leurs interrogations. Ils ne sont plus seuls face au vide innommable laissé par la mort et peuvent mettre en commun les ressemblances et différences de leur vécu. Ils y trouvent des repères, du soutien, des échos. Ils découvrent que les sentiments éprouvés sont normaux et que cela fait du bien de les exprimer.

Pour les parents, nos rencontres ont lieu environ toutes les six semaines. Elles sont fixées pour l’année en cours et ont lieu soit le mercredi soir, soit le samedi pendant deux heures. Deux bénévoles y sont présents.

Depuis septembre 2012, nous organisons un week end familial à l’automne.

Ballade ânesWE octobre 2014-8
 
Des moments d’expression sont proposés le samedi aux enfants et le dimanche aux parents.
 
Des journées familiales ont lieu tous les trois mois ainsi qu’un grand pique nique en juin.
 
 
WE octobre 2014-2

 

 

 

 DSCN6785

Un atelier bijoux a lieu tous les jeudis de 14 à 17h dans la salle Colette Bachelot (sous le porche d'entrée à l'hôpital, côté Hôpital Couple Enfants, à gauche).

 
 
 
Le groupe « L’aurore », suite au film « Le Mandala », a souhaité prendre spécifiquement en compte la souffrance des frères et sœurs.

Train de vieLe bénéfice de cet accompagnement est double : Pour les enfants en deuil qui bien souvent masquent leurs émotions, néanmoins réelles et pour lesquels les blessures sont difficiles à nommer ; il est important de leur donner la parole. Pour les parents soucieux d’aider leurs enfants à traverser cette épreuve, qui très souvent, lors de la maladie de l’enfant, avaient mis à l’écart la fratrie afin de la protéger. Les frères et soeurs peuvent bénéficier de sorties spécifiques. Un atelier d'expression "La loco de l'entraide" est aussi mis en place le samedi matin, une fois par mois. Les enfants s'engagent à y participer pour une année.

La plupart des bénévoles de L’aurore sont des parents endeuillés. Ils sont animés par le besoin de partager avec ces parents endeuillés les émotions qu’ils ont eux-mêmes ressentis. Et au fil des années, les bénévoles souhaitent témoigner que l’on peut aller mieux un jour. Ils suivent des formations spécifiques sur le deuil. Ils participent régulièrement et obligatoirement à des supervisions avec une psychologue.

Suite au film « Le Mandala », une sœur endeuillée devenue adulte a rejoint le groupe de L’aurore pour accompagner les frères et sœurs endeuillées et partager son vécu. C’est donc l’ensemble de la famille qui est accompagné dans ce cheminement du deuil par les bénévoles de L’aurore.

Galerie

Rechercher